Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Avec le temps...
  • Avec le temps...
  • : Un peu de tout, un peu de moi... En ce moment cuisine légère ou pas!
  • Contact

Recherche

10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 18:04

 

J'ai toujours aimé ces biscuits, maintenant ils ont en plus le goût de l'amitié et le souvenir de cette belle ville

que nous avons découvert cet été. Merci Méli et ta petite famille !

 

Lorsque j'ai préparé les  Cerises ...

J'ai trouvé cette recette dans le paquet j'ai eu envie d'essayer ! 

C'était plutôt une bonne idée au niveau gustatif mais la présentation n'était pas terrible d'ailleurs pas de photo :)

 

Pour 4 personnes:

20 g de poudres d'amandes

70 g de beurre

165 g de sucre

12 biscuits roses de Reims réduits en poudre

1 zeste de citron. Vanille en poudre

 

Travailler les jaunes d'oeufs avec le sucre et le zeste de citron en pommade, ajouter la poudre d'amandes, le beurre légèrement fondu. Travailler le tout au moins 5 minutes pour obtenir une pommade et ajouter les blancs en neige fermes/

Mélanger délicatement le tout .

Disposer dans un moule rond .

Cuire à feu doux thermostat 6 ( 180°) 20 minutes

Servir nature pour le goûter ou accompagné d'une crème anglaise.

 

Je pense que mon moule n'était pas adapté le gâteau était trop plat mais vraiment délicieux. Paroles de gourmande !

 

Histoire du biscuit rose

 

Le Biscuit Rose date des années 1690. A cette époque, des boulangers champenois soucieux d'utiliser la chaleur de leur four après le défournage du pain, eurent l’idée de créer une pâte spéciale qui, après avoir subi une première cuisson, était laissée dans le four à pain où elle finissait de sécher. D’où le mot BIS-CUIT, c'est-à-dire cuit deux fois.
  
La fabrication du Biscuit Rose autrefois...

A l’origine, le gâteau était blanc. On voulut aromatiser la pâte à la vanille. Pour ce faire, on devait écraser la gousse au mortier avec du sucre pour en extraire la substance aromatique sous forme de petites particules de couleur presque noire. Mélangées à la pâte d’un blanc éclatant, ces particules de vanille tachetaient le gâteau fini. On eut alors l’idée de masquer cette pigmentation avec un peu de colorant rouge, en fait du carmin. Et voilà comment naquit le ravissant biscuit rose de Reims !(site Maison Fossier)
 

je partage avec vous cette recette , d'autres recettes  sur le site

Idées recettes sur www.fossier.fr

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires